Rechercher

Vaut mieux savoir d’où vous venez

Le leader tient son carnet de bord

Après 18 mois d’une pandémie qui a retourné les choses de la vie comme une crêpe, et vous a exigé adaptation, renouvellement et décisions multiples, je vous demande franchement aujourd’hui : êtes-vous un leader « essoufflé »? Avez-vous puisé dans vos réserves de patience, de confiance, dans les ingrédients de la résilience?



Leadership = influence


C’est le crédo de John C. Maxwell. Vos gens vous suivent, vos équipes attendent vos décisions, vos conjoints se sentent en sécurité à vos côtés, vous êtes inspirants pour vos proches et vos collègues. On cherche un modèle et on pense à vous? Vous avez du leadership.



Leader responsable et carnet de bord


Le leadership vient avec une responsabilité : celle de vous améliorer. Puisque vous êtes conscients de votre impact sur l’entourage, vous apprécierez mon invitation.


Vous êtes invité en tant que leader à prendre de la distance face au quotidien, une distance nécessaire à évaluer:

  • La situation d’ensemble de votre projet ou de votre entreprise;

  • La façon dont vous réagissez dans certaines situations et les comportements correspondant à votre personnalité;

  • Les situations où vous avez mis de l’avant votre style de leadership;

  • Le climat de travail dans votre équipe;

  • L’organisation du travail, le vôtre et celui des autres.


Une de vos clés importantes pour garder le cap au cours des prochains mois prend la forme d’un « Stop » : ARRÊTER pour redéfinir la suite…


Comme les athlètes, vous passez environ 20% de votre temps dans la « performance » et 80% en préparation aux résultats. Leur 80% veut dire repos, entraînement, préparation. Pour vous, cela signifie planification, communications entre collègues et employés, évaluation et décisions. Puis, il y a les réunions, vous savez, ces heures passées autour d’une table…. Sont-elles toutes efficaces?


Un capitaine de navire tient son registre de bord. De la même façon, accordez-vous du temps à la fin de la journée, ou de la semaine, ou du mois, et regardez le travail accompli « avec une certaine distance ».


Il ne s’agit pas d’énumérer ce qui a été fait, mais d’évaluer comment ça a été fait. C’est la seule voie d’amélioration.


Comme le capitaine, vos observations, vos commentaires et vos idées amélioreront les possibilités de mieux accompagner votre équipe et gérer votre organisation vers le succès face aux défis.



Truc : Le Carnet de bord du gestionnaire, une sorte de journal pour répondre à ces questions


  • Comment ai-je délégué aujourd’hui ?

  • Étais-je authentique dans mes communications ?

  • Ai-je pu me concentrer sur l’essentiel de mon travail – à quel pourcentage de mon temps ?

  • Comment ai-je réglé les « irritants » cette semaine?

  • Comment OSER :

  • Dire « non »;

  • Aider mes collègues à assumer leurs responsabilités;

  • Que devons-nous changer pour mieux accomplir notre travail ?

  • Que devons-nous cesser de faire ?


Et surtout…

  • Qu’avons-nous appris de ces mois de pandémie?



Prendrez-vous des vacances?


Rappelez-vous, les gens aiment les responsabilités et souhaitent qu’on leur fasse confiance. Que manque-t-il afin que vous leur laissiez la chance de développer leurs compétences…et vous permettre des vacances? Déléguez.


Oui, la pénurie de main-d’œuvre existe.

Oui, les employés ont un niveau inégal d’autonomie.

Oui, le volume de travail est trop élevé…ou pas assez.


Discutez et cherchez des solutions. Vous multipliez vos capacités de réussites « tout terrain » et permettez à vos équipes d’augmenter leur autonomie.


Comment y arriver? Votre premier pas se trouve sans doute dans les réponses aux questions du « Carnet de bord ».

Votre deuxième pas pourrait bien être une conversation avec une personne au regard extérieur à votre situation.


Les employés recherchent des leaders susceptibles de les inspirer…même s’ils sont en vacances.

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout